Logo skifb

Aspects particuliers

Le mont Fuji

La représentation la plus symbolique du shintoïsme et donc du Japon est le mont Fuji (Fuji Sama). Cette montagne culminant à 3.776 mètres fait l’objet d’innombrables représentations. Son ascension est au shintoïsme, ce que le pèlerinage à la Mecque est pour un musulman. Tout japonais doit au moins une fois dans sa vie faire l’ascension du mont Fuji.

Pic


On retrouve ici, du perpétuel recommencement.


Le temple d'Ise

Ce temple consacré au culte de l’Empereur est dédié à la déesse Amaterasu.

ise.jpg

 

La construction du plus important temple shintô monopolise toutes les attentions au Japon. A cet égard une forêt est spécialement entretenue pour fournir les arbres qui sont abattus selon les mêmes rites religieux ancestraux et transportés à travers tous les villages, ce qui donne lieu à de grandes fêtes populaires.

Pour assurer une reconstruction à l’identique, les charpentiers se transmettent les secrets de construction de génération en génération.

Tout comme l’ascension du mont Fuji, il faut au moins une fois dans sa vie voir le temple d’Ise. Vu son état sacré, personne n’y rentre. Seuls quelques très rares privilégiés (des invités d’honneur de l’Empereur) ont pu s’approcher de la porte principale du temple…

Ce temple est reconstruit tous les 20 ans. La première fois, en 690. La dernière ayant eu lieu en 1993. La reconstruction est nécessaire, selon le shintoïsme, pour purifier le temple (surtout après la mort de l’empereur). Les 20 ans sont la durée nécessaire pour avoir une nouvelle génération et pouvoir la former aux techniques millénaires de construction.

Date de dernière mise à jour : 02/01/2014